doubles expositions argentiques par Pierre Basson

Une pellicule photo est insérée dans un Lomo LCA (films inversibles, négatifs, redscales et périmés). Une fois les 36 prises shootées, cette pellicule est rembobinée en laissant dépasser l’amorce du film.

Ce film est ensuite chargé dans un Lomo Supersampler, dont la particularité est de capturer 4 images séquentiellement sur une même photo. L’ordre des photos n’est pas mémorisé.

Une fois la pellicule exposée dans les 2 appareils, elle est développée en labo (traitement croisé si c’est une pellicule à diapo) puis scannée. Le hasard compose les photos.

A propos

Photographe amateur intéressé par la photographie lo-fi et plus particulièrement par les expérimentations impliquant doubles-expositions et traitements croisés.

  • Coordonnées

  • Message